605

Pratiques et formalités lors d’un décès

P

Rendre un dernier hommage à un défunt implique des gestes, des symboles et des rites alors que face à la douleur de la perte d’un être cher, les proches ne savent pas toujours quoi faire. Pour les accompagner dans cet événement douloureux, des plateformes spécialisées proposent des informations et conseils très pratiques.

Des réponses à portée de clics

Pour trouver des réponses aux questions que vous vous êtes toujours posées à propos du décès, faites un tour sur Commémoration.fr. À travers des dossiers complets et divers articles thématiques, ce site vous accompagne dans les démarches et formalités à entreprendre, vous fait découvrir différents rituels et traitements du corps du défunt, mais vous parle également d’autres thèmes associés au décès. En visitant le site, vous pouvez par exemple approfondir vos connaissances sur le processus de deuil, sur la valeur de la commémoration, sur l’assurance obsèques et sur le rôle des entreprises de pompes funèbres. Après avoir parcouru les rubriques de ce portail, vous serez à même de prendre les bonnes décisions concernant votre proche décédé.

Financement des funérailles

Comme les frais d’obsèques sont de quelques milliers d’euros, souscrire à une assurance obsèques permet d’éviter des difficultés financières à sa famille. L’assurance obsèques offre deux formules au choix : l’assurance obsèques en prestation et l’assurance obsèques en capital. L’assurance obsèques en prestation prend en charge l’organisation des funérailles de A à Z, l’entreprise de pompes funèbres choisie par l’assuré figure dans son contrat, tout comme le déroulement de la cérémonie et les autres grandes décisions comme le traitement du corps par exemple. Si le défunt n’a pas souscrit à une assurance obsèques, ses frais d’obsèques sont en principe à prélever sur son actif de succession. Si le montant ne peut pas couvrir les dépenses engagées, les proches du défunt doivent assurer le financement de ses obsèques. La banque peut également débloquer les comptes bancaires du défunt pour le financement de ses obsèques, dans la limite de 5 000 euros. Si le solde de son compte ne suffit pas, ce sont ses héritiers, ascendants et descendants qui se chargeront de financer les obsèques, et ceci, en proportion de la part d’héritage reçue.

Ajouter un commentaire

605